Les artistes complices

Cinq équipes artistiques sont associées au projet du Parvis : une permanence artistique sur le territoire et un réel compagnonnage permettant un véritable cheminement commun entre les artistes, la scène nationale et les habitants du territoire. Au-delà de leur présence dans la programmation, il s’agit d’apporter aux artistes associés un soutien à leurs productions et de développer avec eux des actions culturelles en direction de tous les publics. Trois de ces équipes mettent la transdisciplinarité au cœur même de leur travail.

  • Marion Siéfert, Ziferte Productions

    Marion Siéfert est autrice, metteuse en scène et performeuse. Son travail se situe à la croisée de plusieurs champs artistiques et théoriques et se réalise via différents médiums : spectacles, films, écriture. Depuis septembre 2017, elle est artiste associée à La Commune – CDN d’Aubervilliers. En 2018, elle y crée Le Grand Sommeil, avec la chorégraphe et performeuse Héléna de Laurens, programmé à l’édition 2018 du Festival d’Automne ; en mars 2019, Pièce d’actualité nº 12 : DU SALE !, un duo pour la rappeuse Original Laeti et la danseuse Janice Bieleu ; en 2020, _jeanne_dark, à nouveau avec Helena de Laurens

  • Nicolas Heredia, La Vaste Entreprise

    Nicolas Heredia et La Vaste Entreprise développent des projets dans les théâtres, les centres d’art et l’espace public, à la croisée du spectacle vivant, des arts visuels et performatifs. Pour chaque nouvelle création – Visite de groupe (2016), Légendes (2017), L’Origine du monde (2018) – se dessine une forme spécifique, pour composer au fil des années un ensemble de pièces qui se répondent et se nourrissent, en privilégiant la mise en lumière d’un ordinaire rendu sensible, plutôt que le spectaculaire, et en puisant dans le réel (rencontres / immersions in situ / objets trouvés / aléas du direct / hasards heureux) pour inventer une écriture poétique multiforme.

  • Laurent Cabrol et Elsa de Witte, Bêtes de Foire, Petit théâtre de gestes

    Cofondateur des cirques Convoi Exceptionnel et Trottola avec Titoune et Bonaventure Gacon, le jongleur Laurent Cabrol multiplie les rencontres artistiques : Raphaëlle Delaunay, le Cirque Romanes et le Théâtre du Rugissant où il rencontre Elsa de Witte, issue de compagnies de théâtre de rue comme la Compagnie Babylone. Leur travail se situe à la croisée de diverses expressions : les marionnettes et le théâtre d’objets par le biais de personnages manipulés à vue, le cirque tant dans sa forme itinérante que dans son émotion tragique, la danse qui par le langage corporel créé le mouvement, la gestuelle et la sensibilité du cinéma muet.

  • Guillaume Lopez, Cie Guillaume Lopez

    Passeur de mémoire et de frontière, Guillaume Lopez est un chanteur imaginatif qui questionne ses identités multiples et mêle à chacune de ses créations l’Espagne et ses origines (Recuerdos – La Retirada et l’exil, Tres Vidas), les voix et les musiques du monde méditerranéen (Anda - Lutz, Vamos Ya !). Au carrefour des musiques traditionnelles, des musiques improvisées et de la chanson, Guillaume Lopez est en perpétuelle quête de rencontres et de prises de risque.

  • Yaëlle Antoine, Cie d’Elles

    Yaëlle Antoine fonde la Compagnie d’Elles en 2004. La compagnie multiplie les formats et les formes : ses spectacles, in situ, déambulatoires, audio-casqués, se situent à l’orée du mouvement chorégraphique et acrobatique. De sa première création Lames sœurs au derniers opus Liesses, on retrouve ce qui fait la spécificité de la compagnie : la singularité d’une écriture scénique hybride et la dimension féministe de sa démarche. Elle marraine depuis une dizaine d’années des projets de jeunes artistes femmes et est à l’origine du projet Les Tenaces, « collective » qui réunit des créatrices de cirque pour lutter contre le sexisme et les inégalités entre les femmes et les hommes dans le secteur circassien et des arts de la rue.