Corps noir

4 Images
  • danse
Durée
30 min
Saison
2021-2022

parcours :
Le Parvis vous propose de découvrir le travail de chorégraphie et de mise en scène de Stéphanie Fuster dans Gradiva, celle qui marche, une création 2021 !

Tarif
C

Normal 12 €

Réduit 6 €

-26 ans 6 €

Corps noir

Cie 111 / Aurélien Bory / Stéphanie Fuster

Le corps est opaque. Il cache un corps intérieur, un corps dans l’ombre, un corps qui éprouve. En physique un corps noir désigne un objet dont le spectre électromagnétique ne dépend que de sa température.

En 2016, Aurélien Bory imagine l’installation-performance Corps noir pour l’interprète Stéphanie Fuster au Musée Picasso à Paris. Le corps noir de Stéphanie Fuster est un spectre. Il se manifeste comme un rayonnement de chaleur, qui augmente lorsqu’elle danse. Corps noir a été imaginé comme un dispositif qui révèle l’empreinte que laisse la chaleur du corps. Enfermée dans un monolithe noir, Stéphanie Fuster fige sa danse. Son corps apparaît par contact. Les traces qu’il laisse s’évanouissent aussitôt qu’elles redeviennent froides. Le corps de Stéphanie Fuster sort du noir. Et s’y perd à nouveau.
En 2008, Aurélien Bory avait déjà écrit pour elle Questcequetudeviens ?, un portrait dansé, nommé aux Olivier Awards.

  • Distribution

    conception, scénographie et mise en scène Aurélien Bory
    avec Stéphanie Fuster
    lumière Arno Veyrat
    sonorisation Stéphane Ley
    conception technique installation Pierre Dequivre, Stéphane Chipeaux-Dardé
    automatisme Stéphane Chipeaux-Dardé, David Puyoou
    régie plateau et générale Stéphane Chipeaux-Dardé
    directrice des productions Florence Meurisse
    administrateur Clément Séguier Faucher
    presse Agence Plan Bey

  • Actions culturelles

    bord de scène :
    retrouvez Aurélien Bory à l’issue des représentations et partagez vos impressions sur le spectacle.