La Reprise histoire(s) du théâtre [I]

17 Images 1 Vidéo
  • théâtre
Durée
1h40
Saison
2021-2022

en français et néerlandais surtitré

Tarif
B

normal 28 €

réduit 14 €

-26 ans 10 €

abonné 20€

La Reprise histoire(s) du théâtre [I]

Milo Rau

Une nuit d’avril 2012, Ihsane Jarfi a parlé à un groupe de jeunes hommes dans une polo grise au coin d’une rue de Liège devant un bar gay. Deux semaines plus tard, il est retrouvé mort à la lisière d’une forêt. Il a été torturé pendant des heures et violemment assassiné. Le crime secoue et perturbe toute la ville.

Milo Rau reconstitue ce tragique fait divers sur une scène de théâtre. Créé en 2018, le spectacle a reçu un accueil public et critique rare, enthousiaste et unanime. Le metteur en scène suisse, directeur artistique de NTGent à Gand en Belgique, dont le théâtre flirte toujours avec le documentaire, interroge les rapports de la scène et de la réalité, notamment quant à la représentation de la violence, et par là les pouvoirs du théâtre.
Cette production revendique une économie de moyens et des règles strictes : usage de plusieurs langues, travail vidéo singulier, acteurs professionnels et amateurs, refus des textes classiques, revendication militante d’un théâtre du réel s’interrogeant sur sa forme même. Osant parfois la tendresse et la poésie malgré l’horreur et la crudité d’une violence saisie dans les phares d’une voiture, La Reprise instaure un théâtre capable de « parler aux morts et de faire en sorte que ceux-ci nous entendent ».
Cette pièce placée sous l’égide de Jean-Luc Godard constitue le premier volet d’un cycle Histoire(s) du théâtre en référence à Histoire(s) du cinéma de Godard

  • Distribution

    conception et mise en scène Milo Rau
    texte Milo Rau et ensemble
    avec Tom Adjibi, Adil Laboudi, Suzy Cocco, Sara De Bosschere, Kristien De Proost, Sébastien Foucault, Fabian Leenders, Johan Leysen, Sabri Saad El Hamus
    recherche & dramaturgie Eva-Maria Bertschy
    collaboration dramaturgique Stefan Bläske, Carmen Hornbostel
    scénographie et costumes Anton Lukas
    vidéo Maxime Jennes, Dimitri Petrovic
    light design Jurgen Kolb
    soundesign et direction technique Jens Baudisch
    production Mascha Euchner-Martinez, Eva-Karen Tittmann
    caméra Maxime Jennes, Moritz von Dungern
    équipe technique (en tournée) Jim Goossens-Bara, Maxime Jennes, Moritz von Dungern (caméra), Sylvain Faye, Sebastian König (lumière), Pierre-Olivier Boulant, Jens Baudisch (son), François Pacco (sous-titre), Mascha Euchner-Martinez, Anna Königshofer (direction de tournée) 
    assistance de mise en scène Carmen Hornbostel
    assistance de dramaturgie François Pacco
    assistance de scénographie Patty Eggerickx
    chorégraphie de combat Cédric Cerbara
    professeur de chant Murielle Legrand
    arrangement musical Gil Mortio
    décor et costumes Ateliers du Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    relations publiques Yven Augustin
    figuration Mustapha Aboulkhir, Stefan Bläske, Tom De Brabandere, Elise Deschambre, Thierry Duirat, Stéphane Gornikowski, Kevin Lerat, François Pacco, Daniel Roche de Oliveira, Laura Sterckx, Adrien Varsalona

  • Mentions / coproductions

    production International Institute of Political Murder (IIPM), Création Studio Théâtre National Wallonie-Bruxelles. 

    coproduction Kunstenfestivaldesarts ; NTGent ; Théâtre Vidy-Lausanne ; Théâtre Nanterre-Amandiers ; Tandem Scène nationale Arras Douai ; Schaubühne am Lehniner Platz Berlin ; Théâtre de Liège ; Münchner Kammerspiele ; Künstlerhaus Mousonturm Frankfurt a. M. ; Theater Chur ; Gessnerallee Zürich ; Romaeuropa Festival. 

    soutiens Hauptstadtkulturfonds Berlin ; Pro Helvetia ; Ernst Göhner Stiftung ; Kulturförde-rung Kanton St.Gallen

    avec la collaboration de l’ESACT Liège.