La Nuit du Cerf

3 Images 1 Vidéo
  • cirque
dès 7 ans
Durée
1h15
Saison
2021-2022
Tarif
A

Normal 34 €

Réduit 17 €

-26 ans 10 €

La Nuit du Cerf

Cirque Le Roux

Trois enfants se retrouvent dans la maison familiale pour préparer la cérémonie des funérailles de leur mère quand un mystérieux étranger débarque. Tout bascule : la famille règle ses comptes, se déchire, s’aime, s’empoigne, rit, pleure, danse, dérape…

Fondé en 2014, le Cirque Le Roux, compagnie de cirque française, signe des œuvres de haute voltige aux atmosphères tragi-comique et onirique, prônant le mélange avec le théâtre, la magie nouvelle, le cinéma et la vidéo. Après The Elephant in the Room, une comédie circassienne déjantée, La Nuit du Cerf nous plonge dans une délirante intrigue policière.
S’inspirant de faits divers et de l’esthétique du cinéma de la Nouvelle Vague française et du mouvement Grindhouse américain des années 70, la troupe met en scène dans un foutraque univers vintage une galerie de personnages extravagants. Ils enchaînent équilibres, voltiges, main à main, sauts, acrobaties et fil de fer, défiant tous les dangers avec des numéros spectaculaires et captivants. À travers eux, les circassiens décrivent une fresque humaine et tous les sentiments qui l’animent. Ils se mettent en jeu dans la prise de risque physique, histoire de repousser les limites et d’offrir au public un cirque sophistiqué et audacieux qui ne ressemble à aucun autre…
Un hommage au cinéma, au cirque actuel, à l’humanité dans toute sa drôlerie, ses maladresses et sa splendeur.

  • Distribution

    direction artistique Cirque Le Roux
    mise en scène Charlotte Saliou
    auteurs Lolita Costet, Charlotte Saliou, Valérie Benoît, Grégory Arsenal, Philip Rosenberg, Yannick Thomas, Mason Ames avec Coline Mazurek, Grégory Arsenal, Philip Rosenberg, Yannick Thomas, Valérie Benoît, Harley McLeish
    musique originale Alexandra Stréliski
    scénographie Cirque Le Roux, MOA, Benoit Art&Oh
    costumes Cirque Le Roux, Clarisse Baudinière
    lumière et direction technique Pierre Berneron
    création son Jean-Marie Canoville