Ann O'Aro / Trans Kabar

18 Images
  • musique
Durée
1h15
Saison
2021-2022
Tarif
B

Normal 28 €

Réduit 14 €

-26 ans 10 €

Ann O'Aro / Trans Kabar

Loin de l’image de carte postale, l’île de La Réunion est la terre du maloya, ce blues hérité des esclaves, longtemps interdit, qui a resurgi et influencé toute une génération d'artistes réunionnais. Trans Kabar et Ann O’aro chantent un maloya tour à tour mélancolique, militant et festif.

Il y a quelques années seulement, Ann O’aro s’imposait avec un album magistral où elle dévoilait à mots crus l’inceste commis par son père. On découvrait alors une personnalité à la fois déroutante et fascinante, traitant de manière frontale des thèmes dramatiques comme l’alcoolisme, la domination sexuelle, le viol du corps mais aussi le viol collectif de toute une population, de l’esclavage jusqu’à l’exploitation des champs de canne à sucre. Ainsi que le déni, l’humiliation, la négation même d’une culture et de sa langue. Si ses nouvelles chansons sont plus lumineuses et plus sereines, les textes ciselés d’Ann O’aro continuent de porter un regard acéré sur la société réunionnaise. Mais surtout, le son du trio formé avec le trombone et les percussions traditionnelles tend vers l’épure. Rythmes et souffles s’emmêlent et répondent au chant, un maloya ainsi émancipé qui voyage du côté du Maghreb et des Balkans. Entre ombre et lumière, la voix d’Ann O’aro émeut profondément. Trans Kabar travaille sur une lecture électrique des rites mystiques de l’île de la Réunion pour élaborer une musique de « trans maloya ». Ils s’inspirent du Servis Kabaré, cérémonie festive issue des rituels des esclaves, faite pour communier avec les ancêtres par la musique, les chants et les danses. Souvent rejeté, interdit, presque oublié, ce rite a survécu dans la clandestinité et Trans Kabar le remet au goût du jour. Autour des voix se construit une transe festive et militante où le répertoire maloya se mêle aux rythmes rock rageurs et au blues incantatoire. Un grand bol d’énergie brute !

  • Distribution

    Ann O’aro
    chant, percussions, flûte Ann O'aro
    percussions, chant Bino Waro
    trombone, chant Teddy Doris

    Trans Kabar
    voix & Kayamb Jean-Didier Hoareau
    guitare électrique & chœur Stéphane Hoareau
    contrebasse & chœur Théo Girard
    batterie & chœur Ianik Tallet