LA VIEILLE DAME INDIGNE

  • Atelier U.T.L.

LA VIEILLE DAME INDIGNE

de René Allio

1965 | France | 1h34
avec Sylvie, Victor Lanoux, Jean Bouise

À la mort de son mari, Madame Bertini décide de vivre pour elle-même malgré l'offre intéressée de deux de ses enfants qui désirent l'héberger. Sa nouvelle façon de vivre, choquante pour tous, surtout pour sa famille, lui permet de découvrir l'amitié libre et le vaste monde.

 

ATELIER UTL | jeu. 14 oct. à 15h
Film présenté par les animateurs de l'Université du Temps Libre de Tarbes

séance ouverte à tous aux tarifs habituels

Réalisé en 1965, La Vieille Dame indigne est le premier long-métrage de René Allio, réalisateur marseillais à la filmographie aussi diverse et stupéfiante que méconnue (Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère que nous diffuserons au Parvis en avril 2022), un conte libérateur mâtiné de la nostalgie des réalistes, qui narre les derniers mois de Berthe, tout juste veuve et prête à vivre enfin un peu. Rarement un film aura autant mérité le titre de « chef d’œuvre de jouissance » : celle du détachement (et non de l’acceptation), celle de la conscience du temps aussi, qui entraîne Berthe à vivre avant la fin.
La légèreté n’a finalement de sens que si elle renvoie à la profondeur humaine : René Allio, tout en délicatesse, filme l’errance et l’abandon, la joie et la fatigue, la fantaisie poétique des escapades nocturnes en automobile et l’approche fatidique de la fin. Les dernières minutes, comme une apogée de cette nécessaire dualité, rendent à Berthe ce qui lui appartiendra toujours : quelques clichés du bonheur, fixés sur pellicule, des moments volés à la bienséance et au temps que l’on ne voit pas passer.