"SWEET FEAST" - ULLA VON BRANDENBURG

9 Images

"SWEET FEAST" - ULLA VON BRANDENBURG

Metteuse en scène, cinéaste, chorégraphe, performeuse, plasticienne ou architecte... ?  Ulla von Brandenburg, artiste allemande de renommée mondiale, a finalement choisi de ne pas choisir pour embrasser simultanément toutes ces disciplines que la matière textile, omniprésente dans son œuvre, vient réunir.  

Rideaux, voiles et lés de tissus colorés, chatoyants, tendus, ondulants ou suspendus sont ainsi régulièrement exploités dans des expositions in situ et labyrinthiques pour composer à chaque fois une scénographie spatiale inspirée du concept foucaldien de l’hétérotopie. Ce fameux « contre-espace » destiné à faire disparaître les limites du lieu d’exposition pour mieux libérer l’imaginaire du regardeur (1).  

« L’exposition est pour moi comme une pièce de ‘’théâtre pénétrable’’ où il n’y a plus de distinction entre visiteur et acteur, œuvre et accessoire. Il n’y a pas une histoire, mais des propositions, des associations, des rêveries que l’on peut suivre ou non… » affirme l’artiste. 

Il suffira au visiteur de franchir le seuil du centre d’art pour le saisir ! 
 

Avec Sweet feast, Ulla von Brandenburg, l’invite en effet à vivre une expérience immersive, joyeuse, physique et mentale, autour des thèmes qui irriguent son œuvre : théâtre, tissus, scène, couleur, mouvement, rituels. Par son approche très organique, l’artiste imagine pour Le Parvis un projet total unissant l’espace d’exposition du centre d’art contemporain et celui du Hall qui guide les circulations publiques vers le théâtre et le cinéma attenants. 

Au centre d’art, deux environnements textiles d’envergure se font suite et accueillent trois films comme les cheminements des visiteurs, prouvant une fois de plus que le travail de l’espace et celui du corps ne sont, pour l’artiste, jamais séparés. Tandis que dans le Hall, un wall drawing monumental, renvoyant à l’esthétique ronde, pop et acidulée des « seventies », se déploie afin de célébrer le cinquantenaire du lieu. 
Ces deux espaces qui se répondent l‘un et l’autre à travers un récit dichotomique, entre intérieur et extérieur, entre vide et plein, développent un langage « en boucle » renvoyant le visiteur à l’immanence de l’installation, au lieu qui l’accueille. Avec Sweet feast, Ulla von Brandenburg nous invite alors à prendre part à un véritable voyage initiatique dans la couleur et la matière, dans les espaces et les temporalités autres. 
 

(1) Michel Foucault, Le Corps utopique, texte intégral 1966, Conférence radiophonique sur France-Culture.

Michel Foucault, Hétérotopies des espaces autres, conférence au Cercle d’études architecturales intitulée "Des espaces autres" le 14 mars 1967. Texte dit en 1984, dans la revue Architecture, Mouvement, Continuité.

 

preview de l'exposition en présence de l'artiste
mar. 27 fév. à 19h00
sur inscription à centredartatparvis [dot] net

La veille du vernissage, Ulla von Brandenburg et Magali Gentet, commissaire de l’exposition, vous accueillent en avant-première dans l’espace enchanteur du centre d’art pour un moment privilégié de rencontre et d’échange autour de son travail en toute convivialité. À ne surtout pas manquer !

vernissage en présence de l'artiste + buffet
mer. 28 fév. à 19h00
entrée libre

 

Télécharger le dossier de presse