Menu
théâtre, Théâtre dès 14 ans
UNE DES DERNIÈRES SOIRÉES DE CARNAVAL
CARLO GOLDONI / CLÉMENT HERVIEU-LÉGER
mardi 15 et mercredi 16 décembre 2020

Une des dernières soirées de Carnaval n’est pas la pièce de Goldoni la plus connue. Mais son audace et la rupture qu’elle propose avec l’héritage de la commedia dell’arte en font une œuvre singulière que met en scène avec brio Clément Hervieu‑Léger.

Venise. 1762. Carlo Goldoni désespère de pouvoir imposer la réforme théâtrale qu’il appelle de ses vœux. Il souhaiterait que le théâtre en finisse avec les canevas hérités de la commedia dell’arte. Il voudrait que le texte soit le cœur de la représentation. Mais plus que jamais, il se sent incompris par le public vénitien. Il décide alors de partir pour Paris et accepte le contrat de deux ans que lui offre la comédie des italiens. Là‑bas, dans la patrie de Molière, peut‑être sera-t‑il mieux entendu. Ainsi Goldoni, enfant chéri de la République sérénissime, quitte la ville qui fut toujours sa principale source d’inspiration. Une des dernières soirées de Carnaval signera ses adieux à Venise.

La scène se passe chez Zamaria, tisserand vénitien, le dernier soir du carnaval. Les invités arrivent les uns après et les autres. Parmi eux, le jeune dessinateur Anzoletto qui doit prochainement quitter Venise pour Moscou, où il est invité par des artisans italiens. Rien de spectaculaire donc… Une simple soirée entre amis au cours de laquelle il est question d’un départ. Et puis il est question d’amour aussi. On joue aux cartes, on dîne, on danse. Faut‑il partir ? Faut‑il rester ? On parle de Moscou. Et soudain le théâtre de Goldoni semble annoncer celui de Tchekhov.

Avec l’acuité sociologique qu’on lui connaît, Goldoni pousse jusqu’au bout son désir de rupture avec les archétypes comiques traditionnels. Il n’est plus question ici de masques mais de vérité. « Mes caractères sont vrais, simples et agréables, indépendamment du fond de la comédie » écrit‑il en préambule de sa pièce. « Goldoni rejoint ici les préoccupations dramaturgiques de celui qu’il considérait comme son maître : Molière. C’est la recherche du “naturel”, théorisée par Molière dans L’Impromptu de Versailles, qui désormais l’emporte. Et il n’est pas étonnant que l’auteur de La Locandiera ait alors pensé trouver un public qui lui serait plus acquis à Paris qu’à Venise », note Clément Hervieu‑Léger, metteur en scène brillant de cette œuvre et sociétaire de la Comédie‑Française.

 

« Clément Hervieu‑Léger fait de cette “soirée de carnaval” une véritable ode au théâtre. (…) Tout est finesse, précision, humour dans la gestuelle et le phrasé des quinze comédiens. [Il] démontre une nouvelle fois sa capacité à diriger une troupe, à gérer les scènes de groupe comme les apartés. Et puisque dans la pièce il n’y a que des premiers rôles, il donne à chacun à l’occasion de briller.(...) Le bal final est un enchantement, ombres joyeuses et colorées flottant sur les planches d’un théâtre absolu, qui défie le temps. »

(Philippe Chevilley, Les Échos)

Réservez ! mardi 15 et mercredi 16 décembre 2020 Le Parvis

La fonction « réserver en ligne » n’est pas encore disponible pour votre cinéma. N’hésitez pas à contacter une des personnes ressources de notre réseau si vous souhaitez plus d’informations sur un film ou sur une séance.

  • Le Parvis
    Centre Méridien Ibos - 05 62 90 08 55
  • Argelès-Gazost
    Cinéma Le Casino - 05 62 97 53 00
  • Arrens-Marsous
    Maison Val d'Azun - 05 62 97 49 49
  • Bagnères-de-Bigorre
    Cinéma Le Maintenon - 05 62 91 12 00
  • Barèges
    Cinéma Le Refuge - 05 62 92 66 82
  • Cauterets
    Cinéma Le Casino - 05 62 92 05 26
  • Cizos
    Cinéma Le Magnoac - 05 62 39 86 61
  • Gourette
    Cinéma - 05 59 05 32 69
  • Laruns
    Cinéma Louis Jouvet - 05 59 05 41 39
  • Loudenvielle
    Cinéma L'Arixo - 05 62 99 95 94
  • Lourdes
    Cinéma Le Palais - 05 62 42 37 69
  • Saint-Laurent-de-Neste
    La Maison du Savoir - 05 62 39 78 78

TARIF C

Dès 15 ans