Menu
théâtre
Polyeucte
Corneille / Brigitte Jaques-Wajeman
mardi 13 février 2018 à 20h30

Pourquoi chérir la vie lorsqu’on a acquis la certitude que, dans l’au-delà, se prépare pour soi un « séjour de gloire et de lumière » ? Et quelle douce condition que celle de martyr ! Il suffit de bien préparer sa mort, et, ipso facto, l’on gagne sa place au Paradis ; que rêver de mieux ?

C’est donc à la condition de martyr que se promet Polyeucte, habitant de Mélitène, ville arménienne, qui, au IIIe siècle de notre ère, est sous domination romaine. Le jeune homme n’a pourtant pas de raisons sérieuses d’abhorrer l’existence charnelle : il est riche, de haut lignage, estimé de ses pairs, marié depuis peu à la fille du gouverneur local, qu’il adore et dont il est adoré. Et lorsque l’on se trouve ainsi favorisé par la naissance, la fortune et l’amour, pourquoi chercher à en finir ?

Certes Polyeucte aime sa jeune épouse, mais elle n’est pas l’unique objet de sa dévotion. C’est même là tout le problème. Polyeucte aime Dieu, et l’aime d’un amour absolu, immodéré, fanatique… Et révérant ce Dieu des chrétiens, il l’idolâtre tellement qu’il est prêt, pour lui, à mettre sa vie en péril, en détruisant les idoles païennes du temple de la ville. À un ami chrétien lui demandant à ce propos s’il cherche à mourir, Polyeucte répond : « Vous aimez donc à vivre ? ». Ambiance.

À l’heure des centaines de départs de jeunes européens vers la Syrie, l’histoire de ce martyr, pêchée par Corneille dans un abrégé méconnu du plus grand nombre, résonne d’une bien étrange manière. Il y a, pour ainsi dire, de l’appel au Djihad dans les imprécations de Polyeucte, et les martyrs chrétiens d’antan valent bien les martyrs islamistes d’aujourd’hui… Et c’est en remettant en plein jour les mécaniques du fanatisme d’hier que l’on montre que, depuis le IIIe siècle, ils n’ont pas tellement changé. Il était plus que temps que soit remonté Polyeucte ! Et c’est le grand mérite de Brigitte Jaques-Wajeman, grande spécialiste de la mise en scène de Corneille (treize pièces en tout avant celle-ci !) qu’il en soit ainsi…

Réservez ! mardi 13 février 2018 à 20h30 Le Parvis

La fonction « réserver en ligne » n’est pas encore disponible pour votre cinéma. N’hésitez pas à contacter une des personnes ressources de notre réseau si vous souhaitez plus d’informations sur un film ou sur une séance.

  • Le Parvis
    Centre Méridien Ibos - 05 62 90 08 55
  • Argelès-Gazost
    Cinéma Le Casino - 05 62 97 53 00
  • Arrens-Marsous
    Maison Val d'Azun - 05 62 97 49 49
  • Bagnères-de-Bigorre
    Cinéma Le Maintenon - 05 62 91 12 00
  • Barèges
    Cinéma Le Refuge - 05 62 92 66 82
  • Cauterets
    Cinéma Le Casino - 05 62 92 05 26
  • Cizos
    Cinéma Le Magnoac - 05 62 39 86 61
  • Gourette
    Cinéma - 05 59 05 32 69
  • Laruns
    Cinéma Louis Jouvet - 05 59 05 41 39
  • Loudenvielle
    Cinéma L'Arixo - 05 62 99 95 94
  • Lourdes
    Cinéma Le Palais - 05 62 42 37 69
  • Saint-Laurent-de-Neste
    La Maison du Savoir - 05 62 39 78 78

Tarif A