Menu
musique symphonique
ORCHESTRE NATIONAL DU CAPITOLE DE TOULOUSE
MESSIAEN / SAINT-SAËNS DEBUSSY / RAVEL
vendredi 24 mai 2019 à 20h30

Le Boléro, « tube planétaire » envoûtant, vient en apothéose de ce programme de musique française, porté par l’Orchestre National du Capitole de Toulouse et un prodigieux chef d’orchestre qui n’a pas 25 ans…

À un âge où beaucoup commencent à peine l’étude de la direction d’orchestre, Klaus Mäkelä compte déjà bon nombre de phalanges prestigieuses à son palmarès. Il a ébloui le public toulousain en février 2018 pour sa première apparition à la tête de l’Orchestre National du Capitole et c’est assurément l’un des grands artistes en devenir. Les retrouvailles de l’Orchestre avec le jeune chef finlandais se font donc autour d’un programme qui couvre – certes, dans le désordre – plus d’un siècle de musique française. L’oeuvre la plus ancienne est le concerto pour violoncelle de Camille Saint-Saëns, morceau brillant du romantisme flamboyant, modèle d’équilibre et de clarté, interprété ici par le jeune violoncelliste hongrois Istvan Vardai. Debussy a sans doute peu en commun avec Saint-Saëns, sinon une référence aux danses anciennes, mais que Debussy détourne vers un folklore imaginaire. Les Images pour orchestre, quasi contemporaines du Boléro, utilisent toute la palette des couleurs orchestrales, faisant fi d’un quelconque réalisme. Messiaen écrit, à 22 ans seulement, sa première oeuvre pour orchestre et son premier coup de maître, les Offrandes oubliées. On y perçoit encore toute l’influence de ses deux aînés, Debussy et Ravel. Ce dernier justement clôt ce concert avec une oeuvre au destin tout à fait inattendu. Lorsque Ravel écrit le Boléro pour un ballet, il y voit un simple exercice, dont il se justifie, peu après la création. « L’écriture orchestrale est simple et directe tout du long, sans la moindre tentative de virtuosité (…) C’est peut-être en raison de ces singularités que pas un seul compositeur n’aime le Boléro ». Mais le public lui, est immédiatement envoûté, transporté par ces dix-sept minutes de musique implacable. Au point que l’oeuvre devient l’une des plus jouées au monde, par tous les orchestres, avec les plus grands chefs. Il faut sans doute toute la fougue et l’insouciance de la jeunesse pour affronter une oeuvre aussi chargée d’histoire. Et Klaus Mäkelä possède ces qualités, indéniablement.

Réservez ! vendredi 24 mai 2019 à 20h30 Le Parvis

La fonction « réserver en ligne » n’est pas encore disponible pour votre cinéma. N’hésitez pas à contacter une des personnes ressources de notre réseau si vous souhaitez plus d’informations sur un film ou sur une séance.

  • Le Parvis
    Centre Méridien Ibos - 05 62 90 08 55
  • Argelès-Gazost
    Cinéma Le Casino - 05 62 97 53 00
  • Arrens-Marsous
    Maison Val d'Azun - 05 62 97 49 49
  • Bagnères-de-Bigorre
    Cinéma Le Maintenon - 05 62 91 12 00
  • Barèges
    Cinéma Le Refuge - 05 62 92 66 82
  • Cauterets
    Cinéma Le Casino - 05 62 92 05 26
  • Cizos
    Cinéma Le Magnoac - 05 62 39 86 61
  • Gourette
    Cinéma - 05 59 05 32 69
  • Laruns
    Cinéma Louis Jouvet - 05 59 05 41 39
  • Loudenvielle
    Cinéma L'Arixo - 05 62 99 95 94
  • Lourdes
    Cinéma Le Palais - 05 62 42 37 69
  • Saint-Laurent-de-Neste
    La Maison du Savoir - 05 62 39 78 78

TARIF A