Menu
danse
LA PASTORALE
MALANDAIN / BEETHOVEN
lundi 21 octobre 2019 à 20h30

Thierry Malandain magnifie Beethoven dans une création qui associe la 6e Symphonie, la Cantate op. 112 et quelques motifs des Ruines d’Athènes. Un bel hommage.

Ce n’est pas la première fois que Thierry Malandain s’empare d’une œuvre de Beethoven. Il y a d’abord eu Les Créatures, en 2003, qui lui valut une nomination au Prix Benois de la Danse (Moscou), ainsi que le Prix du meilleur spectacle étranger au Festival International de Ballet de la Havane. Il y a eu ensuite le solo intitulé Silhouette sur le 3e mouvement de la Sonate n° 30, op. 109.

Cette fois, c’est à l’invitation de l’Opéra de Bonn, ville natale du compositeur, que Thierry Malandain monte un nouveau ballet intitulé La Pastorale, qui associera à la 6e Symphonie, la Cantate op. 112 intitulée Mer calme et heureux voyage, et quelques motifs des Ruines d’Athènes.

De la 6e Symphonie, on sait qu’elle exprime le sentiment plus qu’elle n’imite les choses, traduisant l’amour ardent du compositeur pour la nature : « Je suis si heureux quand une fois je puis errer à travers les bois, les taillis, les arbres, les rochers ! »

Pour ce nouveau ballet, la scénographie sera sobre afin de laisser la part belle à une écriture chorégraphique hors du temps, cherchant surtout à exalter la puissance du corps dansant, la sensualité et l’humanité des vingt-deux danseurs de la compagnie. Mais, comme toujours chez Thierry Malandain, la simplicité première recèle des trésors plus complexes qui ajoutent à la richesse de ses créations. Aussi, promet-il qu’ « il ne sera pas interdit de percevoir, par moments, des références religieuses voire ésotériques dans la géométrie de la scénographie. »

Puis d’ajouter : « Alors que l’air est lourd autour de nous, que le monde étouffe faisant comme si tout allait bien, à l’exemple de Beethoven qui dans l’accablement le plus complet nota dans ses carnets intimes : “Par la force des charmes et l’harmonie céleste, j’apporterai aux hommes des rêves de douceur. Par la puissance d’un amour infini et merveilleux, je rendrai leurs vies semblables au printemps”, dans les pas d’un compagnon errant, notre Pastorale invoquera l’antiquité hellénique, comme lieu de nostalgie et de ressource, de la douleur d’un désir sans fin au royaume spirituel de l’infini. »

Une coproduction du Parvis scène nationale Tarbes Pyrénées

Réservez ! lundi 21 octobre 2019 à 20h30 Le Parvis.

La fonction « réserver en ligne » n’est pas encore disponible pour votre cinéma. N’hésitez pas à contacter une des personnes ressources de notre réseau si vous souhaitez plus d’informations sur un film ou sur une séance.

  • Le Parvis
    Centre Méridien Ibos - 05 62 90 08 55
  • Argelès-Gazost
    Cinéma Le Casino - 05 62 97 53 00
  • Arrens-Marsous
    Maison Val d'Azun - 05 62 97 49 49
  • Bagnères-de-Bigorre
    Cinéma Le Maintenon - 05 62 91 12 00
  • Barèges
    Cinéma Le Refuge - 05 62 92 66 82
  • Cauterets
    Cinéma Le Casino - 05 62 92 05 26
  • Cizos
    Cinéma Le Magnoac - 05 62 39 86 61
  • Gourette
    Cinéma - 05 59 05 32 69
  • Laruns
    Cinéma Louis Jouvet - 05 59 05 41 39
  • Loudenvielle
    Cinéma L'Arixo - 05 62 99 95 94
  • Lourdes
    Cinéma Le Palais - 05 62 42 37 69
  • Saint-Laurent-de-Neste
    La Maison du Savoir - 05 62 39 78 78

TARIF A