Menu
musique, jazz
Dominique Fils‑Aimé
Stay Tuned !
vendredi 11 décembre 2020 à 20h30

Le timbre de Dominique Fils‑Aimé rappelle l’élégance de Sade Adu et l’intensité de Nina Simone. Ses chansons sont de véritables hymnes à la voix noire et féminine. La nouvelle révélation de la scène musicale canadienne mêle avec subtilité tous les langages musicaux, des racines du jazz et de la soul jusqu’au trip‑hop.

Son nom de famille renvoie aux rives d’Haïti et à ses ascendances françaises, cubaines mais aussi africaines. Installés au Canada, les enfants Fils‑Aimé baignent depuis leur plus jeune âge dans le jazz et la soul qu’écoutent leurs parents. C’est peut‑être par admiration pour sa soeur aînée, engagée dans des études de chant lyrique et de piano, que Dominique décide de se mettre à chanter. D’abord seule, puis petit à petit avec d’autres musiciens. « Je travaillais avec quiconque s’investissait pour les bonnes raisons, dans n’importe quel style. De fil en aiguille, j’ai acquis de la confiance. Je me suis jointe à des groupes : Tough Love Groovy Therapy ou Key of Groove. On m’y a suggéré de venir devant plutôt que de faire les choeurs ».

Repérée avec un premier EP The Red en 2015, déjà très blues et soul, elle s’impose sur la scène musicale canadienne avec l’album Nameless. Présenté comme le premier volet d’une trilogie consacrée aux pionniers de la lutte pour les droits civiques, l’album débute et termine par des reprises audacieuses de Strange fruit de Billie Holiday et Feeling good de Nina Simone. Une manière pour la chanteuse de s’inscrire clairement dans la lignée de ses deux idoles.

Mais si elle en conserve l’intensité et la puissance, elle y associe un timbre de voix qui rappelle le velours et l’élégance d’une Sade Adu. Cela donne une interprétation qui mélange douceur et fureur contenue. C’est sans doute encore plus évident dans ses nouvelles chansons. Après la mélancolie du blues inspirée de la trajectoire des esclaves noirs en Amérique, Dominique Fils‑Aimé évoque la lutte pour les droits civiques portée par les grandes figures comme Rosa Parks, Josephine Baker, Lena Horne, Malcolm X, Martin Luther King et par toute une foule d’anonymes. Ces chansons sont un hymne à la liberté, une relecture puissante de cette période, dont l’émotion doit tout au timbre unique de Dominique Fils‑Aimé.

Réservez ! vendredi 11 décembre 2020 à 20h30 Le Parvis

La fonction « réserver en ligne » n’est pas encore disponible pour votre cinéma. N’hésitez pas à contacter une des personnes ressources de notre réseau si vous souhaitez plus d’informations sur un film ou sur une séance.

  • Le Parvis
    Centre Méridien Ibos - 05 62 90 08 55
  • Argelès-Gazost
    Cinéma Le Casino - 05 62 97 53 00
  • Arrens-Marsous
    Maison Val d'Azun - 05 62 97 49 49
  • Bagnères-de-Bigorre
    Cinéma Le Maintenon - 05 62 91 12 00
  • Barèges
    Cinéma Le Refuge - 05 62 92 66 82
  • Cauterets
    Cinéma Le Casino - 05 62 92 05 26
  • Cizos
    Cinéma Le Magnoac - 05 62 39 86 61
  • Gourette
    Cinéma - 05 59 05 32 69
  • Laruns
    Cinéma Louis Jouvet - 05 59 05 41 39
  • Loudenvielle
    Cinéma L'Arixo - 05 62 99 95 94
  • Lourdes
    Cinéma Le Palais - 05 62 42 37 69
  • Saint-Laurent-de-Neste
    La Maison du Savoir - 05 62 39 78 78

TARIF C