Menu
Rétrospective Robert Bresson 1/3
du 04 septembre au 01 octobre 2019

Il est un des rares cinéastes qui, comme Ozu, a trouvé relativement tôt dans sa carrière un langage cinématographique très spécifique et immédiatement reconnaissable, qu’on pourrait appeler, comme pour les peintres, une manière, et qu’il a continué à employer jusqu’à son dernier film.

" L’influence de Bresson a été immense. Il a défini la spécificité du cinématographe d’une manière si absolue, que toute réflexion sur cet art doit nécessairement partir de lui, et lui est redevable. Des cinéastes aussi différents que Tarkovski et Godard ont compris, d’une manière juste, son originalité. Mais surtout, il a créé des œuvres parmi les plus importantes de l’histoire du cinéma, avec des images qui sont rentrées dans la mémoire collective : les mains de Fontaine dans Un condamné à mort s'est échappé ou Michel et Jeanne qui se regardent à travers les barreaux dans Pickpocket. Dans une civilisation matérialiste qui excluait une grande partie de l’expérience humaine, Robert Bresson a eu le génie de voir le Cinématographe sous son aspect le plus concret, et d’en faire un chemin pour s’approcher de l’ineffable."

Eugène Green, écrivain et cinéaste