Menu
exposition
Exposition de Bianca Bondi
Still Waters
du 24 septembre 2020 au 02 janvier 2021

Bianca Bondi travaille de manière empirique dans un atelier qui a fini par ressembler à un véritable laboratoire. Elle y expérimente un monde symbolique, fictif et réel, puisant dans les sources anciennes, les récits oubliés et les techniques scientifiques les plus actuelles. 

Avec cette même curiosité, Bianca Bondi investit les lieux d’expositions à l’in situ, autour de projets immersifs aux vertus souvent réparatrices et bienfaisantes. Chacune de ses installations résulte d’une cérémonie chimique, d’une transformation imprévisible de la matière et d’une performance temporelle. Elles ouvrent des champs où chacun peut expérimenter et se projeter dans un passé, un présent ou un futur comme dans une sorte de rétro archéologie du futur.

Formellement, son univers est composé d’objets et de matériaux composites : sel, cuivre, latex, objets domestiques, matériaux bruts, solutions chimiques, minéraux, végétaux, pigments. Associés, mélangés les uns aux autres, ils se diluent, se recouvrent, s’érodent peu à peu sous l’action du sel (protecteur et corrosif) pour organiser sinon leur chaos au moins leur métamorphose.

Ainsi, au Parvis, l’artiste construit un paysage onirique hors du temps, ponctué de moments de cristallisation saline. Intitulée « Scrying in astral pounds », l’œuvre immersive s’inspire de la pratique occulte du « Scrying », l’art ancien de la révélation qui nous connecte au monde de l’Invisible.